Hommage au précurseur du clavier numérique

Un clavier numérique de la marque Roland.

Ikutaro Kakehashi, créateur des mythiques synthétiseurs Roland, nous a quittés à l’âge de 87 ans ce mois d’avril 2017. Il a créé la célèbre marque en 1972 dans sa ville natale d’Osaka à l’ouest du Japon. Ce nouvel instrument a généré le mouvement pop des années 80. De grands noms de la scène comme Duran Duran, Depeche Mode ou les pionniers de l’électro tels que Jean Michel Jarre, Herbie Hancock ou The Prodigy ont utilisé ses claviers et l’on a vu naître une nouvelle tendance musicale.

L’invention d’Ikutaro Kakehashi

Qui dit clavier numérique dit alimentation électrique, ceci étant sa première distinction avec le piano acoustique. Il est équipé d’un clavier standard à 88 notes, tout comme son grand frère. Le plus souvent, la technologie utilisée est l’échantillonnage sonore. Un de ses plus gros avantages, et non des moindres, c’est qu’il ne se désaccorde pas. Or il est impossible de déplacer un piano acoustique sans faire appel à un accordeur.

Lors de sa création, il va apporter de nouvelles sonorités, ce qui créera le style de l’électro et de la pop. Depuis, il traverse les temps et n’en finit pas de séduire les auteurs compositeurs, de par son côté pratique – on peut jouer partout, tout le temps – et surtout grâce à la multitude de sons qu’il propose. Acheter un piano numérique est un bon investissement même pour les puritains de la musique classique.

Une vie récompensée

Ikutaro Kakehashi sera récompensé en 2013 au Grammy Award pour sa création du système MIDI (Musical Instrumental Digital Interface), en français : interface numérique pour instruments de musique. Ce système permet l’interaction des instruments de musique « classique » en mode numérique, mais aussi de jouer avec des logiciels numériques.

D’autres mouvements musicaux par la suite ont également adopté les avancées technologiques de Kakehashi comme le hip-hop par exemple. Ils se serviront de boite à rythmes ou de guitares électroniques. La star David Bowie était un adepte de ces instruments ainsi que les Beastie Boys ou encore Marvin Gaye qui ont largement contribué à populariser la boîte à rythmes. On a pu voir Le compositeur et musicien français Jean-Michel Jarre jouer sur un clavier de KaKehashi, le 18 septembre 2010 lors d’un concert à Beyrouth, au Liban.

On peut donc remercier et admirer le travail de cet homme, qui dans l’ombre de nos stars si convoitées, a permis de nouveaux genres musicaux. Ikutaro Kakehashi a fait évoluer le monde de la musique grâce à son invention du clavier numérique.

Soyez le premier à donner votre avis sur "Hommage au précurseur du clavier numérique"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*