Utilisation, cuisson, conservation : tout ce que vous devez savoir sur la pâte polymère, dite Fimo

Créations en pâte Fimo

La pâte Fimo est la plus célèbre des pâtes polymères. Depuis plusieurs décennies elle permet aux enfants et aux artistes de tout poil de créer selon leurs envies des objets et des bijoux. Ce qui a fait le succès de la pâte polymère, c’est sa facilité d’utilisation. Accessible à tous à condition de respecter certaines règles de sécurité, notamment lorsqu’il s’agit de la durcir au four ou de respecter ses règles de conservation. Malgré cela, la pâte Fimo s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux passionnés confirmés, petits et grands.

De la création sans limite

La pâte Fimo doit son succès à son immense accessibilité mais aussi aux possibilités de création infinies qu’elle propose. Que vous vouliez fabriquer des objets de décoration, des bijoux ou bien d’autres choses encore, la seule limite sera votre imagination et votre habileté.

Cependant, il est tout de même très fortement déconseillé de mettre la pâte Fimo en contact avec de la nourriture, qu’elle pourrait rendre toxique. Elle ne sera donc pas du tout adaptée pour fabriquer votre nouvelle vaisselle ou même vos baguettes chinoises. Il est conseillé de s’en tenir aux objets purement décoratifs.

Comment bien débuter ?

Pour débuter votre nouvelle passion, il ne vous faudra pas grand-chose d’autre qu’un pain de pâte Fimo que vous trouverez facilement dans votre magasin de matériel artistique préféré. Ensuite, selon vos envies et vos projets, vous aurez besoin de plus ou moins de matériel.

En général, les débutants se contentent d’acheter de la pâte Fimo, du papier cuisson pour la dernière étape, un cutter pour couper facilement des morceaux de Fimo dans votre pain, un petit rouleau à pâtisserie ou une petite bouteille en verre pour aplatir facilement votre Fimo et des cure-dents pour construire vos bijoux et vos objets.

Il existe des kits de démarrage que vous trouverez facilement en vente dans le commerce. À l’intérieur du kit, vous aurez tout le matériel nécessaire pour bien démarrer vos créations à base de pâte polymère. Une notice à l’intérieur vous apprendra même tout ce qu’il y a à savoir pour éviter quelques petits ennuis classiques. Et pour l’inspiration, un petit tour sur la toile devrait réveiller un million d’idées en vous.

La cuisson, une étape importante

La cuisson est l’étape la plus importante de tout le processus de création d’un objet en pâte Fimo parce que c’est une étape qui échappe en partie à votre contrôle. Vous devez donc absolument suivre scrupuleusement les règles et les recommandations qui s’appliquent à votre objet et aux conditions dans lesquelles vous l’avez fabriqué pour ne pas risquer de l’abimer.

Cependant, ne vous inquiétez pas, la cuisson de la pâte Fimo n’est vraiment pas très compliquée. La règle de sécurité la plus importante à respecter et celle de l’utilisation du papier cuisson. Effectivement, si la pâte Fimo se trouve en contact direct avec une plaque de four chaude, elle risque de dégager des vapeurs toxiques.

Enfin, il y a certaines règles à respecter qui s’appliquent à des cas de créations particulières. Par exemple, si vous fabriquez des perles pour un collier, vous aurez besoin de les percer à l’aide d’un cure-dent. Vous devrez également laisser le cure-dent pendant la cuisson pour éviter que le trou ne se referme.

Quelques techniques de conservation de la pâte polymère

La pâte Fimo est un loisir agréable mais qui peut rapidement devenir coûteux si l’on devient accro. En plus, les pains de pâte Fimo, une fois ouverts, ne sont pas évidents à refermer. Résultat, la pâte Fimo sèche à l’air libre et devient inutilisable.

Quelques techniques existent pourtant pour mieux conserver la pâte Fimo. On peut citer par exemple celle qui consiste à effectuer une simple incision sur l’emballage pour pouvoir le refermer à l’aide d’une pince à linge quand on ne se sert plus de la pâte.

D’autres rangent leurs pains entamés dans des boîtes hermétiques habituellement utilisées pour conserver les aliments. Certains utilisent le papier d’aluminium pour ralentir le durcissement de la pâte polymère ou encore le papier cristal ou le film plastique. On peut même placer la pâte Fimo dans le réfrigérateur pour en ralentir l’assèchement.

Quelques astuces pour ramollir de la pâte Fimo

S’il est trop tard et que, malgré toutes vos précautions, votre pain de pâte a séché, ne le jetez pas tout de suite à la poubelle. Il existe quelques techniques qui vous permettront peut-être de le sauver.

Premièrement, il y a évidemment la solution officielle, le Mix Quick Fimo, qui permet de ramollir la pâte Fimo sans en changer la couleur. Quand vous l’utilisez sur un pain neuf, cela permet de ramollir la pâte pour vous en servir différemment (avec une seringue pour les détails par exemple), mais quand la pâte est sèche, cela vous permet de lui donner une seconde jeunesse.

Deuxièmement, vous pouvez également ajouter de la Fimo liquide à la Fimo sèche que vous aurez émiettée. Cette opération rendra la pâte poisseuse et changera sa couleur, mais ce sera efficace. Enfin, vous pouvez essayer de mélanger votre pâte Fimo avec de la crème hydratante. Prenez un tube périmé que vous n’utilisez plus et donnez une seconde vie à votre pain sec.

Faire sa pâte Fimo maison

Enfin, pour les plus passionnés et les plus économes d’entre vous, sachez qu’il est possible de fabriquer sa propre pâte Fimo, ou en tout cas une pâte qui permet une utilisation très proche.

Cette pâte est souvent appelée porcelaine froide parce qu’elle ne nécessite aucune cuisson et qu’il faudra la peindre vous-même. La fabrication d’une telle pâte vous demandera seulement de l’huile, du vinaigre, de la farine de maïs et de la colle vinylique. De quoi vous promettre encore de nombreuses heures d’activités manuelles.

Be the first to comment on "Utilisation, cuisson, conservation : tout ce que vous devez savoir sur la pâte polymère, dite Fimo"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*