En 2023, sur Instagram, le nombre de publications utilisant les hashtags #ceramicsofinstagram, #ceramicart ou #ceramics ne cesse d’augmenter. Atteignant respectivement 500k, 221k et 15,5 millions de posts, cet engouement pour l’art de la céramique se traduit également par une multiplication des ateliers et écoles dédiés à cette discipline. Tour d’horizon sur cet art qui revient à la mode.

De plus en plus de reconversions professionnelles vers la céramique

Dalle réfractaire, argile, tour de potier : autant d’éléments qui symbolisent la richesse de cet artisanat séculaire. L’une des raisons de ce regain de popularité pourrait être liée à l’aspect régressif et ludique du travail de l’argile qui permet de se recentrer sur soi-même et ses sensations.

De nombreux passionnés décident aujourd’hui de se lancer dans une carrière dans le domaine de la céramique. Tel est le cas de Suzie Le Pennec, créatrice. Après quelques années passées dans le marketing de mode, elle a entrepris un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour se former à cet artisanat et a, par la suite, ouvert son propre atelier de poterie. Elle dirige désormais un atelier de céramique, accueillant près de 100 étudiants chaque semaine, proposant des ateliers occasionnels, hebdomadaires ou des sessions réservées aux adultes. Environ trente ateliers similaires existent actuellement à Paris.

Avec la demande croissante pour les cours et formations en céramique, plusieurs établissements ont dû augmenter leur capacité d’accueil et engager de nouveaux professeurs.

Delphine Bonnart, directrice de l’école Art et Techniques Céramiques, confirme elle aussi le succès grandissant de ce domaine artistique et artisanal. Elle reçoit quotidiennement des demandes pour intégrer le CAP tournage afin de pouvoir par la suite ouvrir leur propre atelier et mener une vie combinant enseignement et création.

A lire aussi :  Quand de simples lunettes deviennent une véritable oeuvre d'art

Des espaces dédiés : concept stores et cafés céramiques

Le dynamisme du secteur de la céramique s’étend également à de nouveaux concepts, comme les cafés céramiques. Laura Betthaeuser a découvert l’idée lors de ses études à Montréal et a décidé de l’importer en France sous forme d’un atelier itinérant. Dans ces espaces, les clients sont invités à décorer des objets en céramique (vases, cendriers, assiettes, etc.) avant que ceux-ci soient émaillés puis cuits.

«Nous avons des clients durant les jours de semaine, notamment pour des événements de team-building, mais aussi pendant les happy hours ou notre formule brunch», explique Laura. Pour 49€, il est possible de manger tout en créant son œuvre en choisissant parmi une sélection d’objets précuits au prix de 30€ pièce.

Avec une trentaine d’ateliers à Paris proposant diverses spécialités et formules (cours du soir, ateliers ponctuels, sessions familiales, réservées aux adultes…), il semble que le renouveau de l’intérêt pour l’art de la céramique ne fasse que commencer. De nombreuses personnes trouvent dans cette activité un moyen de se reconnecter avec leur créativité, d’apprendre une technique artisanale ancienne ou simplement de changer de cap professionnel. Il est fort probable que ce mouvement artistique et artisanal continue de croître dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *